cloud-3li

Vous êtes une start-up avec des données simples ? Vous n’avez pas besoin d’une personnalisation à outrance ? Le Cloud pourrait parfaitement vous convenir. Voici quelques-uns des facteurs qui en font les entreprises les plus « Cloud compatibles ».

Toutes les entreprises n’ont pas intérêt à migrer leurs ERP sur site vers un SaaS (Software as a Service). Mais selon les observateurs de l’industrie, celles qui y ont effectivement intérêt partagent toutes certaines caractéristiques. Les voici.

Elles sont nouvelles

« Partir de rien » rime avec « absence d’héritage ». Et c’est le basculement – même depuis une application Cloud – qui est source de la plus grande part du risque.

Elles opèrent dans des secteurs émergents et sont fortement concurrentiels

Ces entreprises ont tendance à être plus ouvertes au Cloud, qui est alors envisagé sous la forme d’un avantage concurrentiel. L’ERP Cloud est alors devenu une évidence incontournable.

Elles ont des processus génériques

Les entreprises dont la valeur ne provient pas d’un processus largement piloté par l’ERP – à la manière, par exemple, des fabricants technologiques en général – seront parfaitement servies par des solutions SaaS.

Leurs données ne sont pas complexes

Des applications comme la messagerie sont faciles à déplacer, ainsi que leurs données. D’autres, en revanche, induisent des problèmes de conformité et de migration de données qu’il vaut mieux éviter. L’ERP ne fait pas exception.

Elles requièrent peu de personnalisation

Prendre les applications en grande partie comme elles viennent constitue la marque de fabrique des solutions SaaS. Même s’il existe des exceptions et que des solutions ERP en SaaS peuvent être – nativement – très spécialisées et adaptées à tel ou tel secteur.

Leurs exigences sont uniformes en matière de données

Un logiciel qui ronronne en permanence (24×7) ne tirera que peu d’avantages de la variabilité des ressources du Cloud. Dans son cas, une exécution en interne sera probablement plus économique.

Le pays ou le secteur dans lequel elles opèrent est peu réglementé

Certains pays sont stricts quant à l’emplacement de stockage physique des données sensibles. Il se peut que la solution SaaS ne dispose pas de serveurs sur les sites requis.

Elles opèrent dans une industrie de services

Des produits gérés, voire dans certains cas, mis à disposition numériquement sont plus faciles à déplacer vers le Cloud que des marchandises – physiques ou numériques – produites au sein d’une infrastructure complexe et personnalisée. Même si là encore, il existe des exceptions.

Ses employés sont répartis dans le monde entier

Le Cloud facilite la connexion à une main-d’oeuvre particulièrement éloignée.

Elles ont fusionné avec d’autres entreprises

L’ERP en Cloud peut contribuer à l’intégration des activités, particulièrement si l’une d’elles est déjà installée dans le Cloud.

 

 
Rappelons par ailleurs que pour Gartner, le cloud va bouleverser l’approche très intégrée et ultra-spécifique des ERP. Mais que l’ERP post-moderne associera applications sur site et cloud dans une approche plus hybride que 100% SaaS.

 

Source : lemagit.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *