3li

En 2016, SharePoint se déclinera sur mobile. Les applications iOS devraient débarquer en juin, Android et Windows 10 suivront d’ici la fin de l’année. Sans oublier une version 2016 de SharePoint.

Lors de la conférence « Future of SharePoint » qui se tenait mercredi dernier, Microsoft a fait le point sur la feuille de route de sa solution de collaboration en entreprise. Fidèle à la ligne « cloud first, mobile first » voulue par Satya Nadella, SharePoint va se décliner en application mobile, dès juin.

Ce sont les iPhone et les iPad qui profiteront les premiers de la version mobile de la solution. Les applications Windows 10 et Android débarqueront sur les Stores plus tard cette année. « L’intranet dans la poche » souligne Microsoft, ajoutant que les « sites SharePoint on-premise seront également incorporés à l’application ».

Intégration à l’écosystème Office

SharePoint 2016 sera cloud. Et surtout intégré à Office 365 et à OneDrive (onglet SharePoint dans Office 365, liens entre les groupes Office 365 et les pages SharePoint). Les bibliothèques et les listes de documents, quant à elles, auront droit à une refonte qui devrait rapprocher l’interface de la solution à celle de OneDrive. Par ailleurs, notons que SharePoint Server 2016 a été annoncé lors de l’événement.

Enfin, l’éditeur lance SharePoint Framework, une page et un modèle qui permet la prise en charge intégrale du développement côté client, l’intégration de Microsoft Graph et le support des outils open source. Objectif : permettre le développement d’expériences utilisateurs et de pages en utilisant Javascript et les langages Web. L’intégration d’Office Graph, plus largement, à SharePoint 2016 est elle aussi notable : il s’agit de simplifier la collaboration via cet outil de machine learning (remontée d’informations, classification…).

Voici donc, en résumé, ce que prépare Microsoft pour 2016 : un SharePoint plus intégré à son écosystème entreprise, accessible depuis n’importe quel terminal. De quoi renforcer la position de la solution de travail collaboratif de Redmond sur le marché, alors que la concurrence -DropBox ou encore Slack- montre les crocs.

 

Edité par Guillaume Périssat

Source : linformaticien.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *