sharepoint-3li

Alors que Microsoft a annoncé son intention de faire migrer ses utilisateurs vers les versions Cloud de ses produits, il est clair que cette transition prendra du temps. Il faut s’attendre inévitablement à vivre une période intermédiaire pendant laquelle les scénarios de Cloud hybride domineront.

Les scénarios de Cloud hybride permettent aux utilisateurs d’effectuer une migration progressive, car cette opération peut prendre du temps, ou de moderniser leurs déploiements locaux qui ne peuvent pas être migrés dans le Cloud en l’état.

Voyons donc ce que SharePoint 2016 pourrait nous réserver concernant les fonctions Cloud.

SharePoint2016 Online bénéficiera sans doute des nouvelles fonctionnalités de Power BI, la plateforme analytique Cloud, d’Office 365, la suite d’applications de productivité d’entreprise, et de Yammer, l’application de réseau social d’entreprise intégrée à SharePoint.

SharePoint 2016 n’est pas attendu avant plusieurs mois, mais Microsoft a déjà légèrement levé le voile et vient de sortir la première préversion publique.

SharePoint toujours sur site

Première confirmation. Une rumeur suggérait que Microsoft ne permettrait pas le déploiement local de SharePoint 2016. Il y a quelques mois, pourtant, Microsoft a annoncé qu’il serait possible le faire. La préversion entérine ce fait.

Mais même si la question de l’installation locale de SharePoint 2016 a fait beaucoup de bruit, les capacités de déploiement hybride seront indubitablement une fonctionnalité phare.

Arrêtons-nous un peu sur le sujet. Microsoft pousse en effet ses clients vers Office 365 avec une telle vigueur que qu’il semble à peu près sûr que Microsoft envisage qu’un jour ses produits serveur seront quasi exclusivement dans le Cloud.

Partant de là, imaginez ce que demanderait aujourd’hui la migration d’un important déploiement SharePoint 2013 vers SharePoint Online.

Mais SharePoint hybride

Oubliez que certains workloads SharePoint ne sont pas adaptées pour SharePoint Online. Retenez uniquement une situation idéale dans laquelle toutes les solutions peuvent être migrées sans problème.

Aujourd’hui, même dans des circonstances idéales, la migration vers SharePoint Online peut être complexe, chronophage et aventureuse. Si l’objectif ultime de Microsoft est de faire migrer ses clients SharePoint vers Office 365, il faudra trouver un moyen plus simple de le faire.

Par exemple, SharePoint 2016 pourrait être pensé comme une solution hybride, dans laquelle certaines ressources résideraient dans le datacenter et d’autres dans le Cloud. La solution devrait être entièrement transparente pour que l’emplacement physique des données soit sans importance pour les utilisateurs. De même, les administrateurs devraient pouvoir facilement déplacer les ressources SharePoint du Cloud ou vers le Cloud.

Si vous avez besoin d’autres preuves concernant la volonté de Microsoft de travailler sur les capacités hybrides dans SharePoint 2016, consultez le plan des sessions de la conférence Ignite.

La session « What’s New for IT Professionals in SharePoint Server 2016 » évoque, bien que vaguement, « de nombreuses informations pour les administrateurs, concernant les nouveautés de la prochaine version locale de SharePoint, SharePoint Server 2016, et quelques renseignements sur la version hybride ».

SharePoint avec SQL Server et Power BI

Une autre session, « Elastic SharePoint Storage with StorSimple and Microsoft Azure » évoque elle « Architecture de stockage BLOB distant, périmètres et limites d’évolutivité, reprise après désastre et améliorations dans SharePoint 2016 ». La session est plus axée sur le stockage que sur SharePoint 2016, mais la description fait allusion à l’idée que SharePoint 2016 peut offrir de meilleures options de reprise après désastre et une gestion optimisée du stockage. Une autre session y fait également allusion (« Microsoft SharePoint Server 2016 with SQL Server vNext: Better Together »).

Il n’est pas surprenant que Microsoft lance l’idée d’utiliser la prochaine version de SharePoint avec la nouvelle version de SQL Server. Ce qui est intéressant est que SharePoint 2016 pourra favoriser de nouvelles fonctionnalités de conformité et de fiabilité, intégrées à la nouvelle version de SQL Server.

Les déploiements hybrides ne seront certainement pas la seule nouveauté de SharePoint 2016. SharePoint Server et Microsoft Office ont toujours été étroitement liés, et il n’y a pas de raison que cela change.

A ce titre, SharePoint 2016 valorisera entièrement certaines nouvelles fonctionnalités de Microsoft Office. Par exemple, Power BI est une fonction analytique qui permet à Excel d’importer des données de différentes sources et d’effectuer des analyses de données abouties. Même si rien n’a été annoncé officiellement, il est probable que SharePoint 2016 inclue le support de l’hébergement des sites Power BI.

Il semble également assez probable que SharePoint 2016 prenne en charge les nouvelles capacités d’Office 365.

Microsoft utilise depuis longtemps une méthode nommée dog fooding. L’idée est qu’avant de mettre un produit sur le marché, Microsoft l’utilise en interne dans son propre environnement de production. Dernièrement, Microsoft semble appliquer une variante de ce concept à Office 365. Office 365 semble être pratiquement devenu la solution dans laquelle Microsoft introduit de nouvelles fonctionnalités avant de les intégrer dans ses produits serveur. Dans cette optique, Office 365 peut bien être un aperçu de ce que nous pouvons attendre dans SharePoint 2016.

Par exemple, Microsoft utilise actuellement Office 365 en tant que plateforme pour fournir ce qu’il appelle les NextGen Portals, les portails de nouvelle génération. Ces portails utilisent Office Graph pour délivrer une expérience personnalisée tout en prenant en charge l’interaction sociale basée sur Yammer. Le premier portail NextGen Portal à être commercialisé était Office 365 Video, qui sert de portail de partage de vidéos. Bien que Microsoft n’ait fait aucune annonce, les portails NextGen Portals seraient logiquement une fonction à inclure dans SharePoint 2016.

 

Source : LeMagIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *