cloudcomputing-3li

Affichant une croissance de l’ordre de 20% en 2014, le cloud computing a le vent en poupe en France. Secteur emblématique de la révolution numérique, il constitue le plus dynamique de la filière IT. Aujourd’hui, au moins 3 entreprises sur 10 recourent à des solutions de cloud computing, ce qui laisse présager d’un potentiel de croissance important. D’après les estimations des experts de Xerfi, le marché français continuera ainsi de progresser à un rythme de 12% en 2016 et en 2017 pour atteindre 5,6 milliards d’euros. Flavien Vottero, auteur de l’étude «Le marché français du cloud computing – Perspectives à l’horizon 2017, panorama des acteurs et axes de développement», nous résume son analyse.

Des gains de temps et d’argent pour les entreprises

Pour les entreprises françaises, l’adoption de ces services d’informatique dans les nuages présente des avantages concrets. Elle permet tout d’abord d’accélérer le déploiement de stratégies de digitalisation de leurs organisations, nécessaire pour prendre sereinement le virage numérique. Le cloud computing constitue également un moyen pour les entreprises d’optimiser leurs dépenses en réduisant les coûts de maintenance et de mise à jour des logiciels informatiques.

2015-10-12-cloud

Enfin, cette solution offre une plus grande souplesse aux entreprises, grâce aux serveurs loués à la demande dont les capacités de stockage sont adaptées aux besoins des utilisateurs. Symbole de cette flexibilité, le modèle du Saas (software as a service), qui propose un abonnement en lieu et place de la vente de licences, devrait représenter près de 20% du marché français de l’édition logicielle en 2017, selon les prévisions des experts de Xerfi.

La spécialisation à l’honneur

Aux côtés d’offres low cost et premium, les entreprises françaises du cloud ont, elles, misé sur la spécialisation. Cloud is mine ou encore OVH se sont positionnés sur des marchés de niche en offrant des prestations à forte valeur ajoutée se basant sur des compétences internes pointues. Le conseil en déploiement de solutions de cloud computing ainsi que l’intégration dans des secteurs réglementés comme la finance et la santé sont ainsi l’apanage des opérateurs français. Pour rassurer leurs clients, ces opérateurs recourent par ailleurs à la certification. Ils mettent également en place des marques fortes.

L’«informatique dans les nuages» bouleverse la structure du marché IT

L’apparition des solutions de cloud computing pousse à la restructuration de la filière IT et à la redéfinition des rôles des différents acteurs. En mutualisant les ressources informatiques, les distributeurs, loueurs, négociants ou éditeurs de matériels voient en effet leur volume d’activité se réduire. Ils doivent donc s’adapter et monter en compétences pour continuer à croître et assurer une continuité de service.

Certaines entreprises françaises ont, elles, identifié les changements à l’œuvre dans ce domaine et se sont positionnées sur le créneau de l’aide à l’intégration de solutions de cloud computing et à l’adaptation des organisations à ce nouveau mode de gestion de l’informatique.

Un immense potentiel de croissance avec les objets connectés et le big data

Les opportunités de croissance du secteur du cloud computing sont portées par les nouvelles tendances de l’informatique, et notamment par les objets connectés et le big data. Les premiers sont en effet appelés à se généraliser, notamment dans l’industrie pour réaliser par exemple des prestations de maintenance prédictive. L’ensemble des données issues des capteurs intelligents sera stocké dans le nuage pour mieux les analyser.

Des logiciels permettent également de classifier, de corréler et d’extraire les données pour améliorer le marketing des entreprises et optimiser les organisations. Les leaders du cloud ont bien compris les opportunités d’affaires dans le domaine et proposent d’ores et déjà des offres liées comprenant « big data », « objets connectés » et « cloud computing ».

 

Source : infodsi.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *