technologie-3li

Même s’ils constituent un marché relativement mineur comparé à l’ERP, au CRM ou à la supply chain, les logiciels de gestion des processus métier sont considérés comme un enjeu important au cœur de la transformation numérique des entreprises.

Les ventes mondiales de logiciels de gestion des processus métier devraient représenter 2,7 milliards de dollars en 2015, en croissance de 4,4 % selon les derniers chiffres publiés par le Gartner. Mais alors « que les entreprises travaillent à leur transformation numérique, elles repensent leur business model et leurs processus pour répondre aux attentes des clients et opèrent une évolution vers ce que l’on appelle l’iBPMS (Intelligent BPMS) », commente Rob Durie, directeur de recherche au Gartner.

Dans un monde de plus en plus numérique, la gestion des processus métiers comprise comme la conception, la supervision et l’évaluation actives des processus, est de plus en plus importante. Les entreprises qui souhaitent exploiter le potentiel du monde numérique doivent transformer leurs processus, leurs produits, leur organisation et leur modèle économique en parallèle.

Pour ce faire, différents aspects doivent être alignés, tels que l’intégration du BPM dans l’entreprise, le support informatique et l’utilisation standardisée de techniques. En conséquence, l’analyse des processus internes des entreprises est de plus en plus importante et devrait monter en puissance. Les projets de BPM visent non seulement à réduire le coût des processus, mais également à aligner les processus sur les clients.

Mais alors que le BPM est considéré comme important, une proportion importante de décideurs ayant répondu à l’enquête ne sont pas satisfaits avec l’approche retenue par leur entreprise pour l’implémenter. Pour le cabinet BearingPoint, la raison en est que des objectifs continuent d’être fixés malgré un manque de maturité dans la gestion des processus. 40 % seulement des décideurs indiquent utiliser des systèmes de mesure et des indicateurs. Et lorsqu’une entreprise le fait systématiquement, les bénéfices deviennent évidents et constatables. 24 % seulement des entreprises effectuent un reporting des indicateurs et 13 % établissent un lien entre ces indicateurs et un framework.

L’amélioration de la relation client est un objectif considéré comme majeur mais l’enquête indique clairement que pour atteindre cet objectif, la gestion des processus métier doit être renforcée dans les domaines de contact direct et utiliser plus largement des indicateurs de mesure spécifiques. Seulement 14 % des décideurs interrogés ayant fixé cet objectif ont réussi à l’atteindre.

C’est ce qu’indique l’enquête réalisée par BearingPoint et BPM&O auprès de 300 entreprises (dont plus de 90 % en Allemagne, en Autriche et en Suisse) opérant dans différents secteurs d’activité.

Les 4 attributs de l’iBMPS

Accent sur la transformation

Les entreprises sont passées de l’amélioration continue des process à la transformation en profondeur. Elles ont aujourd’hui besoin de se réinventer tout en continuant d’améliorer leur efficacité.

Numérisation des processus et Internet des objets

Grâce à l’intégration de différents systèmes, incluant les systèmes IoT (senseurs, machines intelligentes, robots…) et l’analytics (reconnaissance des patterns, prévisions…), les entreprises utilisent l’iBPMS pour motoriser leur processus numérisés. L’innovation des processus est plus facile quand tous ces équipements sont orchestrés et intégrés à l’ensemble des processus.

Eloignement des processus transactionnels

Les systèmes d’iBPMS sont mieux adaptés pour gérer des processus sur le long terme qui touchent l’ensemble des personnes et des systèmes et dépassent les frontières fonctionnelles.

Intégration avec les technologies SMAC (Social, Mobile, Cloud et Analytics)

Les quatre technologies que le Gartner a baptisé The Nexus of Force permettent d’ajouter plus d’intelligence humaine dans les processus. Les fournisseurs présents sur le marché de l’iBPMS proviennent d’horizon divers : des fournisseurs d’infrastructure ajoutant des fonctions de BPM, des fournisseurs centrés sur la gestion de documents et de contenus et des sociétés innovantes qui développent des solutions à partir de technologies de modélisation orientées business.

 

Source : informatiquenews.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *