3li-cloud

Consolidation, personnalisation et Cloud joueront un rôle clé dans les suites de mobilité d’entreprise en 2016.

Les suites de mobilité d’entreprise ont grandi, mais l’innovation ne semble pas prête de ralentir. Ce qui a commencé par une collection d’outils relativement simple dissociés – motivé plus par la nécessité que par une vaste stratégie – s’est mué en un ensemble de fonctionnalités essentielles à toute organisation disposant de collaborateurs mobiles.

Désormais, la mobilité d’entreprise constitue une extension des capacités et services IT au-delà du périmètre du bureau physique, permettant de provisionner virtuellement tous les services IT pour un vaste éventail d’utilisateurs sur un ensemble tout aussi large de réseaux et terminaux.

La gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) est ainsi devenue essentielle et devrait être au cœur de toute stratégie de mobilité. Ceci étant posé, regardons ce que 2016 réserve en la matière.

La marginalisation du MDM

EMM continue d’être synonyme de MDM (gestion des terminaux mobiles) dans l’esprit de beaucoup de DSI. Mais le périmètre fonctionnel de base de l’EMM s’étend aujourd’hui bien au-delà du seul MDM. A l’heure du BYOD, il se peut que le MDM devienne un composant relativement peu important des suites de mobilité d’entreprise.

De fait, alors que les efforts se concentrent de plus en plus sur la recherche d’un équilibre entre sécurité et utilisabilité, il y a trois autres composants appelés à jouer un rôle plus important en 2016 : l’administration des applications mobiles (MAM), la gestion des contenus mobiles (MCM), et la gestion des identités. L’analyse des usages intra-application et l’optimisation applicative devraient également recevoir une attention importante.

Consolidation fonctionnelle

Toutes les innovations, en particulier dans l’IT, commencent par des produits isolés. Ceux-ci offrent des fonctionnalités limitées et répondent à un unique besoin quantifiable. Le MDM était initialement important parce qu’il répondant au besoin de gestion des configurations des terminaux requis pour assurer la conformité avec les politiques internes. Avec le temps, toutefois, il est souvent devenu clair que les produits isolés fonctionnent mieux en tandem avec des produits existants ou d’autres innovations. Cette forme de consolidation va s’accélérer sur le marché de l’EMM en 2016, conduisant in fine à des suites de mobilité d’entreprise complètes, à console unique.

Consolidation d’éditeurs

De la même manière que les fonctionnalités d’EMM vont être intégrées au sein de suites plus étendues, plus complètes, les éditeurs du domaine seront appelés à se consolider. Plusieurs acquisitions importantes ont déjà été observées sur ce marché – dont récemment celle de Good Technology, par BlackBerry –, sous l’effet de la reconnaissance de l’importance de la mobilité d’entreprise par les éditeurs de logiciels et de services. Mais d’autres opérations sont à attendre pour 2016, centrées sur les logiciels, les services IT et le Cloud. Attention toutefois : certains produits risquent de ne pas réussir à continuer d’évoluer avec succès sous la houlette d’un nouveau propriétaire. Il convient donc de rester flexible et de suivre les mouvements du marché.

Des suites personnables

Malgré cette tendance à la consolidation, aucune offre d’EMM isolée ne pourra répondre pleinement aux besoins opérationnels de chaque organisation. Un haut niveau de diversité reste habituel et presque toujours garanti. L’EMM doit offrir une intégration étroite avec les autres outils d’administration opérationnelle et se faire extensible via des plug-ins, des APIs, et d’autres mécanismes. Il faut s’attendre à une tendance en faveur de fonctionnalités plus intégrables et au détriment d’offres monolithiques.

L’importance du cloud

Le Cloud est en train de devenir le lieu de résidence idéal pour les systèmes d’administration IT, y compris l’EMM. De fait, l’EMM étend sont périmètre à tous les types de terminaux et d’applications, jusqu’aux PC sous Windows 10 ou encore aux services Cloud. Les suites de mobilité d’entreprise vont devenir un point central d’administration des opérations à mesure que de plus en plus de capacités IT migrent dans le Cloud.

 

Source : lemagit.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *