3li

L’émergence du tout numérique a impacté radicalement les entreprises, avec notamment le développement du travail collaboratif. Une nouvelle organisation qui permet aux employés de trouver un intérêt dans leur travail et d’être ainsi plus efficaces.

Il y a maintenant près de 20 ans, un petit nombre d’« happy few » commençait à prendre ses marques sur des ordinateurs, et découvrait les premières versions d’Internet. Sans le savoir, le monde empruntait le chemin vers le tout numérique. Un monde dans lequel tous les citoyens du monde partagent les mêmes envies : la quête de sens et le développement d’une intelligence collective. Il n’est plus question de « faire ». La valeur a pris le pas sur le volume. Alors que nous parlions de révolution numérique il y a quelques années, nous pouvons aujourd’hui parler de révolution. Tout simplement.

Cette révolution, car on ne peut la nommer autrement, en a engendré bien d’autres dans nos comportements. A son niveau le plus simple, l’accès à Internet a radicalement modifié la manière dont nous articulons nos pensées, dont nous communiquons avec nos pairs, dont nous organisons nos agendas et plus particulièrement la manière dont nous recherchons l’information.

D’un simple outil technologique, nous avons dû (ou devons) procéder à un changement radical de comportement et d’état d’esprit. Les entreprises sont toutes impactées, à tous les niveaux et quels que soient leur secteur d’activité. Les grandes organisations ne sont pas épargnées et sont parfois même plus innovantes que de jeunes entreprises.

L’explosion du travail collaboratif

Il n’est pas rare de voir des secteurs à l’image poussiéreuse changer radicalement leur processus et fonctionnement, autant en interne qu’avec leurs parties-prenantes externes, jusqu’à modifier considérablement leur cœur de métier.

De nouveaux modes d’organisation du travail ont vu le jour et se sont imposés progressivement. L’automatisation des tâches a d’abord gagné les métiers de la production, puis elle a évolué et s’est transformée pour trouver sa place dans les services et l’administration.

Peu à peu la notion de travail collaboratif a commencé à s’installer pour désigner un travail qui n’est plus fondé sur l’organisation hiérarchisée traditionnelle, et mais plus spécifiquement un nouveau mode de travail où collaborent de nombreuses « intelligences » – dans mais aussi à l’extérieur de l’entreprise – et ce, grâce aux technologies.

La manière prend le pas sur le lieu de travail

En ce sens, c’est toute la notion de contrainte d’espace qui a été abolie. Pour s’en rendre compte, il suffit de regarder les espaces de co-working qui poussent comme des champignons, et pas seulement en milieu urbain. Dans ces espaces, tous les profils se côtoient, du plus traditionnel au plus atypique, permettant ainsi un renforcement du partage et de l’intelligence collective, en dehors même des frontières de l’entreprise.

La collaboration facilite le business nomade. Le cloud computing en a favorisé l’émergence. Le télétravail a cessé d’être marginal et s’implante durablement dans les grandes entreprises. Qui sait ? Le terme « télétravail » pourrait même être amené à disparaître. Finalement, la manière dont nous travaillons et créons a aujourd’hui bien plus de valeur que le lieu où l’on opère.

Les entreprises françaises se séparent de leurs anciennes architectures trop restrictives, afin d’adopter des environnements plus flexibles, plus ouverts et plus efficaces pour leurs employés.

 

Edité par Jérémy Grinbaum, DG Box France

Source : LesEchos

One thought on “Le travail collaboratif, un outil technologique au service de l'entreprise

  • 9 juin 2016 à 13 h 35 min
    Permalink

    Le travail collaboratif est toujours un plus avec les nouveaux outils ainsi que les méthodes agiles.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *