3li cloud

Sans un hébergement à distance par abonnement, impossible d’adapter en temps réel la puissance de calcul et de stockage. Or une entreprise qui adopte les outils numériques et se transforme en profondeur requiert une telle flexibilité.

Logiciels, objets connectés, imprimante 3D, tablettes : nombreux sont les outils numériques qui incitent les entreprises à transformer leurs activités et leur mode de fonctionnement. Le but d’une mutation numérique étant d’apporter de nouveaux services, de l’innovation et un fonctionnement opérationnel plus souple, les avantages compétitifs liés à l’utilisation du numérique exigent souvent une puissance de stockage rapidement adaptable. C’est notamment le cas pour le big data et les objets connectés. Ces deux innovations requièrent en effet le stockage, la transmission (dans le cas des objets connectés) et l’analyse de très grandes masses de données, le tout en un temps record. Or les serveurs informatiques physiquement présents dans l’entreprise ne permettent pas une telle flexibilité.

Sans cloud computing, pas d’objets connectés

Le cloud computing, en revanche, offre cette possibilité. Les données sont hébergées sur des serveurs externes, à distance. Parmi les plus grands fournisseurs d’hébergement mondiaux, on trouve Amazon, Google, IBM et Salesforce.

“L’adoption du cloud computing permet de réduire les coûts d’hébergement de 25 à 30 %”

Quant au Français OVH – qui a bouclé la plus grosse levée de fonds française de 2016, avec 250 millions d’euros -, il est particulièrement bien implanté sur le marché européen. L’hébergement à distance revêt des avantages pour les grands groupes comme pour les entreprises de taille plus modeste. « Dans les grandes entreprises, l’adoption du cloud computing permet de réduire les coûts d’hébergement de 25 à 30 %, estime Pierre-José Billotte, fondateur de la communauté européenne EuroCloud. Dans les PME, elle donne accès à des logiciels inédits. »

En outre, « qui dit le cloud computing dit mutualisation des moyens, ce qui pousse les entreprises à innover en testant de nouvelles choses très rapidement », souligne Thierry Vonfelt, le fondateur du cabinet de conseil Innover Plus. Autant dire que le cloud computing peut être synonyme de changement de modèle économique pour les entreprises. De fait, dans le « nuage », l’hébergement est commercialisé sous forme d’abonnement, la puissance utilisée peut donc être ajustée en temps réel, en fonction des innovations en cours. Autrement dit, l’adaptabilité de la puissance de calcul et de stockage des données informatiques offertes par le cloud computing servent de base technologique pour des innovations majeures.

 

Un environnement technologique évolutif

Une telle flexibilité était impossible auparavant avec des serveurs internes : leur capacité ne pouvait être modifiée aussi rapidement et à un coût aussi réduit. Bref, avant le cloud, l’environnement technologique était moins évolutif. Aujourd’hui, les outils informatiques, qui peuvent être adaptés quasiment en temps réel, en fonction des besoins du moment, ne peuvent qu’encourager la transformation !

 

Edité par BPI France

Source : bpifrance.fr

One thought on “Le cloud computing tient un rôle central dans la transformation numérique

  • 17 février 2017 à 10 h 32 min
    Permalink

    Salut,
    L’informatique et moi, ça fait deux. Cependant, cet article m’a beaucoup intéressé. De quelle façon le Cloud pourrait être bénéfique à une start-up ?
    Passe une très bonne journée

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *