Anticiper, automatiser pour laisser les mains libres à la stratégie

3li
Dans un contexte mondialisé, la gestion financière doit être en mesure d’assimiler des évolutions réglementaires, des contextes économiques et des réalités commerciales en transformation rapide. La transformation numérique vient accompagner ces nouveaux enjeux en libérant les métiers de la finance grâce à l’automatisation et à la génération de modèles prédictifs.

Simplicité et efficacité

Garder un œil sur les finances de l’entreprise, pour encadrer les coûts et identifier les risques, tout en surveillant l’écosystème réglementaire et financier dans lequel évolue l’organisation : beaucoup de directions financières en ont rêvé.

Les ERP, ou progiciels de gestion intégrés, apportent une réponse à cette demande, en automatisant la collecte des données comptables de l’entreprise, tout en garantissant la traçabilité de l’information. Les outils de suivi de la situation financière s’actualisent en temps réel, sans intervention d’opérateurs humains. Des tâches chronophages, comme la gestion des paies ou les activités de veille sont également automatisées.

En résulte un meilleur contrôle des coûts et une gestion facilitée des obligations réglementaires. Mais l’impact le plus positif de la transformation numérique se ressent sans doute dans la transformation du rôle des directions financières. Dégagées des opérations comptables, elles ont désormais plus de temps pour analyser les informations financières et formuler les recommandations stratégiques pour accompagner la croissance des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *