ai

L’intelligence artificielle ouvre les portes d’une nouvelle ère, dans laquelle les machines travaillent intelligemment et où la technologie permet aux entreprises de mieux connaître leurs clients et de les satisfaire avec des moyens jusqu’à présent inimaginables. Les avancées de l’IA portent la promesse d’une révolution, qui devra être accessible à tous, afin que chacun puisse profiter de ce potentiel vertigineux. C’est le message qu’a fait passer Satya Nadella, CEO de Microsoft, à l’occasion de ses interventions à la DLD Conférence de Munich et au World Economic Forum de Davos, en janvier 2017.

Dès les années 90, la création de Microsoft Research concrétisait une croyance forte : celle que le langage était la prochaine frontière à franchir pour aller vers des ressources informatiques toujours plus intuitives. Aujourd’hui, grâce aux technologies capables de reconnaître des mots et des images, nous pouvons créer des véhicules autonomes, qui détectent les objets qui les entourent, ou des machines industrielles, qui savent distinguer une pièce fabriquée d’un bras humain. Et l’histoire est encore en train de s’écrire, comme en témoigne l’acquisition récente par Microsoft de Maluuba, une pépite canadienne qui apportera une pierre supplémentaire dans le domaine du deep learning (apprentissage profond).

L’IA, bien plus qu’une machine qui gagne contre un champion d’échecs

Au cours des années à venir, l’intelligence artificielle sera l’un des éléments moteurs de la transformation de nombreux secteurs, de la santé à l’éducation, en passant par l’agriculture ou la distribution.
Déjà, nos villes sont plus intelligentes : les chatbots peuvent discuter avec des humains et résoudre leurs problèmes, les ateliers de production peuvent recueillir une vaste quantité de données et les utiliser pour prédire le futur, les systèmes d’imagerie médicale peuvent aider les soignants à détecter des tumeurs plus efficacement… Tout ça, grâce à l’intelligence artificielle.

 

Soutenir toutes les initiatives humaines

Pour Satya Nadella le défi à relever consiste à rendre l’intelligence artificielle accessible à tous et à la mettre « dans les mains de chaque développeur, de chaque entreprise et de chaque organisation de service public, partout dans le monde », expliquait-il à l’occasion de la DLD Conférence à Munich, le 16 janvier 2017.
L’approche Microsoft, comme décrite par Satya au World Economic Forum de Davos la même semaine, ne consiste pas à remplacer mais à augmenter les capacités humaines grâce à l’IA. Exemple avec Cortana, l’agent intelligent qui « vous connaît, connaît le monde et votre travail et peut vraiment vous aider à être plus productif ». Un appui essentiel à une époque où le temps et l’attention humaine sont de plus en plus précieux. Des clients tels que Volvo, Nissan ou BMW se sont d’ailleurs déjà appropriés la solution.
Démocratiser l’IA, c’est aussi l’infuser dans les produits utilisés au quotidien à la maison ou au travail comme c’est le cas pour Office 365 et Dynamics 365 en s’appuyant sur des plateformes intelligentes dans le cloud, exploitées par des agents qui deviennent alors des assistants extrêmement puissants.

Microsoft Translator, par exemple, offre une fonctionnalité presque magique : traduire des langues instantanément de l’écrit ou de l’oral. Avec la possibilité de connecter jusqu’à 100 personnes, parlant jusqu’à 9 langues, il a été adopté par la Children’s Society, à Londres, qui l’utilise notamment pour aider les réfugiés à surmonter la barrière de la langue.

Accompagner l’humain, et non le remplacer

« C’est notre responsabilité de faire que l’IA augmente les capacités et les possibilités humaines », a affirmé Satya Nadella à Davos. Et le défi est difficile : « Comment prendre en compte la responsabilité de décisions prises par des algorithmes dans un monde où ce n’est pas vous qui les écrivez, mais qu’ils fonctionnent par apprentissage ? »

Les réponses à apporter aujourd’hui touchent à des enjeux de sécurité et de transparence. Car c’est uniquement en posant des fondations éthiques et inclusives solides et acceptées par tous que nous pourrons nous réjouir, demain, des progrès apportés par les technologies intelligentes

 

Edité par Microsoft

Source : ideas.microsoft.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *