3li

L’édition 2016 de l’étude de TechTarget sur les priorités des investissements IT montre encore une fois des projets de mobilité en très bonne place.

Mentionnée par 39 % des sondés, la mobilité s’impose comme première priorité des entreprises françaises en 2016, comme c’était déjà le cas l’an passé. Et en la matière, l’Hexagone semble avoir aujourd’hui clairement choisi son camp, préférant le modèle COPE – consistant à fournir aux collaborateurs des terminaux appartenant à l’entreprise – au modèle BYOD. De quoi s’accorder un contrôle accru sur les appareils.

Ainsi, 38,5 % des sondés prévoyant un projet de mobilité cette année ont exprimé leur intention de mettre en œuvre un programme de COPE, contre 21,2 % pour un programme de BYOD. En 2015, les deux approches apparaissaient au contraire au coude à coude dans l’esprit des DSI.

Mais pas question, pour le moment, de véritablement supporter l’informatique vestimentaire : des projets la concernant ne sont mentionnés que par 3,9 % des sondés. Peut-être les applications professionnelles se sont-elles pas encore totalement évidentes.

Sans surprise, le déploiement d’une solution de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) est évoqué par 30,8 % des sondés concernés, suivie de celui d’une plateforme de développement d’applications mobiles. Peut-être beaucoup a-t-il déjà été fait l’an passé en la matière : le déploiement d’une telle plateforme était évoqué par 42,1 % des sondés de l’édition 2015 de l’étude TechTarget sur les investissements IT.

Environ un sondé sur cinq prévoit de mettre à profit la mobilité pour améliorer le travail collaboratif dans son organisation, et autant pour donner accès en mobilité à des applications et environnements de travail virtualisés.

 

Migrer vers Windows 10

La mobilité semble d’ailleurs jouer là un rôle moteur important. En effet, si 24,5 % des sondés font état de projets de virtualisation du poste de travail, seuls 13,2 % prévoient d’implémenter la virtualisation d’applications. Et s’il n’est pas question d’engager un programme de type BYOD pour les postes de travail – seuls 11 % des sondés l’envisagent –, l’idée d’appliquer l’EMM aux postes de travail semble faire son chemin : 28,3 % des sondés le prévoient.

Pour mémoire, Leif-Olof Wallin, vice-président recherche chez Gartner, estimait à l’automne dernier, dans nos colonnes, que « la convergence de l’administration PC et mobiles est imminente ». Les fonctionnalités d’administration d’OS X et de Windows 10, venues du monde de la mobilité, n’y sont pas pour rien. Et justement, 41,5 % des sondés prévoient d’engager la migration vers Windows 10. Le déploiement de suites de gestion de l’environnement utilisateur – susceptible d’aider à la migration – est par ailleurs évoqué par 15,1 % des sondés.

Relevons enfin que seulement 5,7 % des sondés prévoient de déployer des postes de travail virtualisés dans le Cloud, en mode DaaS, mais qu’un peu plus de 11 % d’entre eux ont programmé l’adoption d’applications cloud pour l’utilisateur final. Et là, il s’agit systématiquement d’au moins la bureautique, avec Office 365 ou les Google Apps. Les services de stockage et de partage de fichiers viennent ensuite, cités par 80 % de ceux qui prévoient d’ouvrir leurs utilisateurs finaux aux applications Cloud. 40 % de ces derniers évoquent les applications métiers, et 20 % les réseaux sociaux.

Pour obtenir ces résultats, TechTarget a interrogé 145 professionnels de l’informatique, en France, travaillant majoritairement dans des entreprises réalisant moins de 25 M€ de chiffre d’affaires par an, et employant moins de 500 personnes.

 

Edité par Valéry Marchive

Source : lemagit.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *