3li

L’embellie du premier trimestre préfigure-t-elle une année 2016 sous le signe de la croissance retrouvée ? Rien n’est moins sûr, tant l’amorce de la reprise observée sur les trois premiers mois est plus à mettre au crédit de l’incitation fiscale sur l’investissement qu’à une reprise d’activité sur les chantiers. Explications.

+36% pour la Distribution. +2% pour la Location*. A ces niveaux respectifs, les chiffres d’affaires des distributeurs et loueurs de matériels pour les Travaux Publics, le Bâtiments et la manutention, marquent un redressement par rapport à la même période de l’année 2015. A ce titre, l’amorce de la reprise de l’économie française est vérifiée. Pour autant, elle n’est pas encore manifeste dans le secteur de la construction en général et des TP en particulier.

Evolutions contrastées chez les distributeurs

Pour les distributeurs, les ventes de matériels neufs boostées par la loi Macron, expliquent le redressement à deux chiffres du chiffre d’affaires. En effet, les facturations de main d’œuvre et de vente de pièces de rechange, qui représente 10% et 19% du CA global, continuent de se contracter (respectivement -9% et -3% sur 1 an). Autre indice dans le rouge, les activités de location longue durée (-11% sur 1 an), dont la contribution recule à 5% de CA global. Dans ce contexte, la progression de la location courte durée (+16% sur 1 an), ne suffit pas à compenser le retard accumulé dans cette activité qui reste marginale chez les distributeurs (3% du CA global). Des carnets de commandes qui tendent à s’étoffer et des prévisions d’activité plus positives tendent cependant à confirmer le retour de la confiance. Cette dernière doit être restaurée rapidement auprès du secteur client, dont l’activité reste en berne, en particulier dans les entreprises de TP.

Amélioration chez les loueurs

Anticipant les cycles, le secteur de la location confirme la reprise économique. Déjà, le taux de rotation des matériels s’améliore, même si la pression sur les prix ne se relâche pas. La valorisation du parc, conséquente d’investissements en matériels neufs, permet de contenir la baisse du chiffre d’affaires. Une amélioration des perspectives de l’activité pour le semestre à venir est attendue. Pour preuve, les intentions d’embauche sont positives, phénomène inédit depuis 24 mois.

 

Repères chiffrés

Variation 2016/2015 du CA 1er trimestre

  • Distribution +36%
  • Location  +2%
*Source : Baromètre conjoncturel de la fédération nationale des Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de matériels pour le BTP et la manutention.

 

Edité par J-N.O

Source : chantiersdefrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *