retail

Le rapport mensuel du bureau d’études de la fédération des commerces spécialisés (Procos) révèle une importante baisse de l’activité après les attentats.

“Un terrible mois de novembre”. Le titre du rapport mensuel de la fédération Procos, paru le 22 décembre, est éloquent. Le bureau d’études de cette association regroupant plus de 260 enseignes spécialisées révèle un effondrement de l’activité le mois dernier.
“L’activité du commerce de détail spécialisé accuse un net repli en novembre en finissant à – 4,9 % (par rapport à novembre 2014)”, indique l’étude réalisée dans 15 agglomérations de France. Le mois avait pourtant bien commencé, mais “les attentats terroristes du 13 novembre ont stoppé l’élan de consommation”. Dans la semaine qui a suivi les attaques, le chiffre d’affaires des boutiques s’est effondré de 50 %. La baisse s’est stabilisée autour de – 30 % dans la semaine du 16 novembre, avant de “remonter” à – 10 % la semaine du 23 novembre.

Paris plus touchée

Sans surprise, c’est la capitale qui a subi les plus fortes chutes. Mais les résultats des enseignes des agglomérations de province comme des centres commerciaux des villes moyennes ont également été affectés (- 7 %). Curieusement, les banlieues ont mieux résisté (- 3,7 % en moyenne, dont – 2,9 % pour les centres commerciaux et – 4,6 % pour les parcs d’activités). Le sud de la France a été, quant à lui, presque épargné.
Si l’alimentaire et l’hygiène, la beauté et la santé “tirent leur épingle du jeu”, selon le bureau d’études Procos, “le textile, les loisirs et encore la restauration sont (davantage) à la peine”. Mais, sur une plus longue période, l’activité du commerce spécialisé reste stable si l’on observe les 11 derniers mois.

Un mois traditionnellement difficile

“Les décalages calendaires favorisaient pourtant ce mois de novembre 2015, qui comptait un jour ouvré de plus qu’en 2014 (24 jours contre 23). Mais, comme en 2014, ce mois a accusé des températures trop clémentes pour le textile d’automne (+ 2,7 °C au-dessus de la moyenne, plaçant novembre 2015 au 3ème rang des mois les plus chauds depuis 1900).”

 

Edité par BAUDOUIN ESCHAPASSE

Source : lepoint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *