cloud-3li

Le terme cloud est une métaphore de l’internet et en est une représentation simplifiée. Le réseau des réseaux, cette galaxie communicante, génère, transmet et reçoit par l’intermédiaire de périphériques interconnectés et de liens entremêlés une constellation de données d’une complexité indescriptible. Les clouds privés et publics en sont des sous-ensembles.

Ces modèles de déploiement, au nombre de quatre, sont définis en fonction de leur relation à l’entreprise.

Cloud public

Dans un cloud public, l’environnement est entièrement détenu par la société qui met à disposition ses services cloud. Les utilisateurs et clients d’un cloud public n’ont de droit ni sur l’infrastructure, ni sur le matériel, ni sur les logiciels, ni sur quoi que ce soit d’autre. Le fournisseur de cloud met à disposition des utilisateurs des ressources. Il conçoit, gère, maintient et fait évoluer ces ressources en fonction des besoins des clients au fil du temps. Dans le domaine du cloud, et du cloud public en particulier, la sécurité est la clé de voute. L’infrastructure étant partagée avec de nombreux clients la sécurité est de la responsabilité du fournisseur qui en assure la gestion. Ce point est d’autant plus crucial que le client n’a qu’un degré de contrôle et de surveillance très faible des aspects physiques et logiques de sécurité sur les ressources qui sont mises à sa disposition. Le fournisseur doit donc tout mettre en œuvre pour garder la confiance de ses utilisateurs.

Modèle de déploiement d'un cloud public
Modèle de déploiement d’un cloud public

Cloud privé

Le terme cloud privé est utilisé pour décrire l’infrastructure qui émule le cloud computing sur un réseau privé. Le cloud privé a pour ambition d’offrir certains avantages du cloud computing tout en en limitant ses inconvénients. Un cloud privé est détenu par l’entreprise utilisatrice, cela nécessite d’acheter, de construire et de maintenir l’ensemble de ses constituants, ce qui implique de supporter un investissement initial très important.

Les clouds privés diffèrent des clouds publics en ce que les réseaux, serveurs, et infrastructures de stockage qui lui sont associés sont dédiés à une seule entreprise et ne sont pas partagés avec d’autres. Puisque le cloud est entièrement contrôlé par l’entreprise elle-même, les risques de sécurité associés à un cloud privé sont minimisés. Ce haut degré de contrôle et de transparence permet au propriétaire d’un cloud privé de se conformer plus facilement à des normes, politiques de sécurités ou conformités réglementaires qui peuvent être requises dans certains domaines.

Modèle de déploiement d'un cloud privé
Modèle de déploiement d’un cloud privé

Cloud communautaire

Le cloud de type communautaire est un modèle de déploiement multitenant partagé entre plusieurs entreprises ou organisations et qui est régi, géré, et sécurisé par l’ensemble des participants ou par un fournisseur de service.

Un cloud communautaire est une forme hybride de cloud privé construit et exploité spécifiquement pour un groupe restreint et ciblé. Ces communautés ont des exigences semblables et réunissent leurs moyens humains et financiers pour atteindre leurs objectifs communs.

L’infrastructure commune est spécifiquement conçue pour répondre aux exigences d’une communauté ; à titre d’exemple, des organismes gouvernementaux, des hôpitaux ou des entreprises de télécommunication qui auraient des contraintes de réseau, de sécurité, de stockage, de calcul ou d’automatisation similaires pourraient trouver des intérêts communs à déployer collectivement un cloud communautaire.

Modèle de déploiement d'un cloud communautaire
Modèle de déploiement d’un cloud communautaire

Cloud hybride

Comme son nom l’indique, un cloud hybride est la combinaison de plusieurs modèles de déploiement de clouds. Avec un cloud hybride, une entreprise peut tirer parti de la simplicité et du faible coût d’un cloud public — pour héberger des services classiques ne requérants pas de précautions particulières — tout en créant son propre cloud privé — pour des applications étroitement intégrées aux systèmes existants ou pour le stockage de données sensibles. Elle a également la possibilité de privilégier l’utilisation de son cloud privé tout en gardant la possibilité de déborder sur une offre de cloud public en cas de besoin temporaire.

Dans un cloud hybride, les clouds public, privé ou communautaire restent des entités uniques, mais sont reliés entre eux par une technologie normalisée ou propriétaire qui permet la portabilité des données et des applications. En raison de la complexité que la combinaison de plusieurs types de clouds engendre, la conception, la gestion et le maintien d’un cloud hybride peuvent être un véritable défi.

Modèle de déploiement d'un cloud hybride
Modèle de déploiement d’un cloud hybride

En résumé

Grâce au cloud computing, de nombreuses ressources peuvent être connectées via des réseaux privés ou publics. Cette technologie simplifie le déploiement d’infrastructures en offrant un support dynamique et évolutif pour héberger des services dont il est souvent compliqué de prévoir l’évolution temporelle.

Les entreprises peuvent choisir de déployer leur infrastructure de cloud en interne, en collaboration avec des partenaires partageant une vision commune, en utilisant les services d’un prestataire de service cloud public, ou bien en alliant plusieurs de ces solutions.

La figure suivante illustre les quatre modèles de déploiement, ainsi que leurs principales caractéristiques.

Les différents types d'environnements de déploiement des services de cloud
Les différents types d’environnements de déploiement des services de cloud

 

Source : blog.blaisethirard.com

2 thoughts on “Cloud : les modèles de déploiement

  • 7 mars 2016 à 16 h 59 min
    Permalink

    Ce que j’aime avec le Cloud c’est qu’on peut y conserver tout type de données et qu’on peut y accéder n’importe où dans le monde. Les données sont aussi plus en sécurité bien que l’on sache tous que quelque part, il y aura toujours un individu qui ne se généra pas pour fouiller partout.

    Répondre
  • 24 mars 2016 à 8 h 45 min
    Permalink

    L’intégration du cloud dans le SI est une révolution car le sauvegarde des données volumineuses est assurée. De plus, l’accessibilité est avantageuse par le fait que la possibilité d’exploitation peut s’effectuer dans toutes les zones géographiques. L’objectif est l’unification pour une meilleure intégration et exploitation des données.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *