3li

Initialisé il y a 10 ans par MARKESS et présenté chaque année lors des États Généraux d’Eurocloud, le Baromètre des prestataires du Cloud Computing délivre des données de référence sur l’évolution du marché du cloud computing en France. Réalisé à partir d’une enquête conduite cette année auprès de 145 prestataires, il mesure la perception du développement de leur business à court terme et les orientations à plus long terme.

Le marché du cloud valorisé à 6 milliards d’euros en France

L’édition 2016 fait également un point spécial sur les grands enjeux associés (clouds publics/privés/hybrides, sécurité des données et confiance, big data et analyse des données, objets connectés…). La version complète délivre des tendances clés à 2018 et passe en revue une quinzaine d’indicateurs dont quelques-uns sont exposés ci-dessous.

Le marché français des solutions et services de cloud computing, estimé à près de 6 milliards d’euros par MARKESS en 2016, a été multiplié par 6 en 10 ans. C’est l’un des segments de marché les plus dynamiques du secteur IT français sur cette période. Il le restera encore pour les 2 prochaines années avec un taux de croissance annuel moyen à deux chiffres.

Ce marché devrait représenter en 2016 plus de 11% du marché des logiciels et services IT évalué par Syntec Numérique à 52 milliards d’euros. Les professionnels du secteur reconnaissent désormais le rôle clé du cloud computing dans l’accélération de la transformation numérique et l’innovation des entreprises, qu’elles soient jeunes pousses, petites, moyennes ou grandes.

 

5 point clés pour dynamiser le marché du cloud d’ici 2018

Des applications (SaaS) aux infrastructures (IaaS) et aux plates-formes (PaaS) et processus dans le cloud (BPaaS), les besoins ont considérablement évolué en 10 ans. Sur la dépense totale en cloud computing, la part des solutions IaaS est ainsi passée de moins de 5% en 2007 à plus d’un tiers du marché en 2016. Le SaaS reste cependant toujours majoritaire.

D’ici fin 2016, les 145 prestataires interrogés voient évoluer à la hausse la part des projets de type cloud public dans l’ensemble de leurs projets de cloud computing. Ils comptent aussi développer plus de services à valeur ajoutée autour de leurs solutions (conseil, intégration, formation, services managés…) et favoriser des partenariats avec des prescripteurs.

Selon eux, 5 facteurs devraient aussi dynamiser ce marché d’ici 2018 : l’accélération de la transformation numérique des entreprises françaises, le développement des usages mobiles, la croissance du volume des données à analyser et/ou stocker par les entreprises, le développement des usages collaboratifs et sociaux, ainsi que l’essor du très haut-débit (THD) en France.

 

Edité par Sylvie Chauvin, spécialiste des marchés du digital

Source : blog.markess.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *